Les relations bilatérales aux frontières

Des consultations plus ou moins régulières autour de thèmes d’intérêt commun sont menées avec nos partenaires.

Les thèmes les plus en vue pour le moment sont ceux avec la Lorraine. Ainsi, l’agglomération transfrontalière autour d’Esch-Belval et celle du PED, avec notamment le projet français de l’Eco-Cité pour la première se situent en haut de l’agenda politique. Ce dernier projet a reçu un large appui depuis la capitale française. Des contacts à plusieurs niveaux étatiques et communaux doivent maintenant établir une gouvernance adaptée à ce projet. Un Groupement Européen de Coopération territorial (GECT) entre les parties prenantes a été créé en 2012.

Les parcs naturels entretiennent d’étroites relations avec les parcs naturels correspondants de l’autre côté des frontières, le Naturpark Südeifel respectivement le Parc Naturel de la Haute-Sûre-Forêt d’Anlier. Il existe, en outre, le Parc Naturel Germano-Luxembourgeois.

Un certain nombre de parcs naturels de la Grande Région ont créé un réseau pour mieux coopérer. Ce projet, qui est réalisé dans le cadre d’Interreg IV A « Grande Région », bénéficie d’un appui financier et politique du DATer.

D’autres coopérations bilatérales verront le jour sous peu.

Dernière mise à jour